EXPOSITION DE PRINTEMPS
EXPOSITION DE PRINTEMPS
(Du 01-05-2017 au 30-06-2017)

De nombreuses toiles d'André EVEN côtoient Jean Bertrand PEGOT-OGIER, F. DAUCHO, Henri GUINIER, P. GRISOT, M. GONZALEZ, J. LE MERDY.....
exposition permanente de gravures de E. COMPARD,R.Y. CRESTON, Y. DOARE, C.HUART,R. ANTRAL, A.BEAUFRERE, P.E. CLAIRIN, A. DAUCHEZ, M. MEHEUT.R. O'CONOR, H. RIVIERE, R. YAN....
 Actualités passées 


Rencontre Avec Thierry BOURCY le MAI (Le 26-05-2017)

Rencontre Avec Thierry BOURCY le  MAI
Rencontre Avec Thierry BOURCY le  MAI

Thierry BOURCY

nous présentera le

 26 MAI à 16h00

"LE SONGE DE L'ASTRONOME" et "LA CONSPIRATION DU GLOBE"

écrit à quatre mains avec François-Henri SOULIE

aux Eds 10/18 - collection -Grands détectives -

"Songe de l'astronome"

Prague, 1601. L'empereur Rodolphe II de Habsbourg organise une somptueuse fête à l'occasion de laquelle le célèbre astronome Tycho Brahé doit présenter sa conception du cosmos. La cour réunit les plus grands penseurs, artistes et notables de la Renaissance, au nombre desquels se trouvent le peintre Sprangler, l'alchimiste Michael Maier ou encore l'inquisiteur Roberto Bellarmin, connu pour avoir envoyé le philosophe copernicien Giordano Bruno au bûcher. L'enjeu est de taille: savoir si le Maître fait tourner le Soleil autour de la Terre, ou l'inverse. Mais lorsque l'homme de science est retrouvé empoisonné dans le cabinet de curiosités du château, l'empereur décide d'enfermer tous ses invités jusqu'à ce que le coupable soit démasqué.

Un huis clos sanglant et spectaculaire à la cour de Prague, inspiré de la disparition du légendaire astronome de la Renaissance, Tycho Brahé.

"La conspiration du globe"

Les courtisans danois Rosenkranz et Gildenstern débarquent à Londres en 1603, dernière année du règne d'Elisabeth 1re, pour assister à une représentation de la pièce Hamlet par leur ami William Shakespeare au théâtre du Globe, et dans laquelle ils sont représentés. À la fin de la pièce, les comédiens jouant le rôle des courtisans danois sont retrouvés assassinés dans la coulisse. Rosenkranz et Gildenstern, venus en fait négocier une alliance secrète maritime entre le Danemark et l'Angleterre, comprennent que les comédiens ont été tués à leur place. La reine leur promet que le coupable sera démasqué sous huit jours et convoque au Palais William Shakespeare. Le célèbre dramaturge explique alors qu'il s'est inspiré de véritables seigneurs danois : Rosenkranz et Gildenstern, ainsi que de l'astronome Tycho Brahé, qui a servi de modèle à Hamlet lui-même. C'est alors que les regards se tournent vers le capitaine Joseph Kassov, qui s'est illustré dans la résolution du crime de Tycho Brahé à Prague en 1601.

Thierry BOURCY est auteur et scénariste. Il a créé le personnage de Célestin Louis, flic et soldat durant la guerre 14-18 (Folio policier) et a reçu le prix Sain-Maur  en 2010 pour le Château d'Amberville (poche).


(Le 29-04-2017)

Samedi 29 AVRIL  2017

 Dédicace de  

Gérard LE GOUIC

De 10h00 - 12h30

                   16h00 - 18h00

 

"AUX VENTS BRETONS QUI EMPORTENT"

Edts des Montagnes Noires


A l\'heure de la poésie (Le 22-04-2017)

A l\'heure de la poésie
A l\'heure de la poésie
A l\'heure de la poésie
A l\'heure de la poésie
A l\'heure de la poésie
A l\'heure de la poésie

"A L'HEURE DE LA POESIE"

en compagnie de

Jean-François de BONADONA

"DE LA LENTEUR DES VALISES AU RETOUR DU VOYAGE"

Felicity MANNING

"ECHEVEAUX SKEINS"

Balla NGOM

"SENTIMENTS AU COEUR"

Corinne PLUCHART

"FRAGMENTS"

collection Boquim -  Editions Vagamundo

samedi 22 avril 2017

Dédicace : de 10h30 à 12h30

Rencontre et lecture : de 16h00 à 18h00

rencontres et lectures croisées de ces quatre poètes, moment à saisir avec

nos auteurs britanniques, français et   sénégalais..... 

le lieu se prête à merveille à ce genre d'exercice...

 


Marie Le Gall présente Mon Etrange Soeur (Le 15-04-2017)

Marie Le Gall présente Mon Etrange Soeur
Marie Le Gall présente Mon Etrange Soeur

Marie Le Gall

vous donne rendez-vous le 

samedi 15 avril à 15h30

pour une présentation de

"Mon étrange soeur"

aux eds Grasset

« Nous nous sommes tout de suite reconnues, et il était écrit que j’allais obéir à tes ordres muets. »
C’est l’histoire de deux sœurs que dix-neuf années séparent. La plus jeune bouleverse par sa naissance inattendue la vie de la grande, jeune fille extravagante et tourmentée, victime des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Devenue adulte, la petite raconte la vie de son aînée, sa joie, ses jeux délirants, sa « folie » puis son errance, entre séjours à l’hôpital et brefs retours dans la maison familiale.
Qui est donc cette « étrange sœur » ? De quel mal souffre-t-elle vraiment ? Un doute habite depuis toujours la narratrice, et l’hypothèse formulée à la mort de son aînée sonne comme une révélation et une délivrance.
Marie Le Gall a publié La peine du menuisier et Au bord des grèves chez Phébus. Finaliste du Goncourt du premier roman, elle reçoit le prix Bretagne 2010 et obtient la Résidence Paris-Québec. Mon étrange sœur est son troisième roman.
Marie Le Gall nous donne rendez-vous à la Pension courant Avril.


Michèle LESBRE présente Chère Brigande (Le 05-04-2017)

Michèle LESBRE présente Chère Brigande
Michèle LESBRE présente Chère Brigande
Michèle LESBRE présente Chère Brigande
Michèle LESBRE présente Chère Brigande

Michèle lesbre

présentera le MERCREDI 5 AVRIL 2017 à 16h00

"Chère Brigande"

Lettre à Marion du Faouët

Sabine Wespieser Editeur

La silhouette libre et rebelle de Marion du Faouët, « Robin des bois » bretonne qui, dans les premières années du XVIIIe siècle, prenait aux riches pour redistribuer aux pauvres, n’a cessé d’accompagner Michèle Lesbre, traversant comme un feu follet certains de ses précédents livres (notamment Le Canapé rouge, voir citation infra).
Parce qu’une femme aux cheveux roux prénommée Marion, qui avait élu domicile dans une boutique désaffectée en bas de chez elle, a soudain disparu après quelques mois de vie miséreuse, les traits de l’autre Marion, la « chère brigande », se superposent à ceux de la SDF parisienne, sorte de contrepoint au désarroi de n’avoir pu lui porter secours. Michèle Lesbre, comme pour conjurer le désenchantement et la pesanteur du monde d’aujourd’hui, décide de partir sur les traces de la Bretonne.
Si la longue lettre qu’elle lui adresse va donner chair et corps à la voleuse au grand coeur, elle sera également pour l’écrivain l’occasion d’un texte très personnel – le « je » narrateur, cette fois, est bien celui de l’auteur –, où ses propres désirs, ses utopies et ses révoltes se confondent avec ceux de Marion.
Dans le train qui conduit Michèle Lesbre à Quimper, les souvenirs de la vie de Marion reviennent par bribes, qui tendent un miroir à la jeune femme qu’elle a été et dont la conscience politique s’est éveillée avec les tragédies de ’histoire : à dix-huit ans, alors qu’elle découvrait la cruauté des hommes lors des premières manifestations contre la guerre d’Algérie, Marion, elle, créait sa bande de brigands. Avec ses comparses recrutés parmi ses proches, elle allait écumer les bois, redresser les torts, forcer les riches fermiers à partager leur blé avec ceux qui, dans une Bretagne exsangue, n’avaient rien. Le Faouët, les monts d’Arrée, Quimper : tous ces lieux où Marion a grandi et que Michèle Lesbre arpente, évoquent chez la narratrice la fougue et la générosité de son indomptable héroïne. Et même s’il lui arrivait d’administrer quelques coups de bâton, la « chère brigande » se contentait de frotter à l’ortie les réfractaires. La vraie violence, celle des soldats qui ravageaient la campagne, violaient les femmes, pillaient les paysans, a fini par s’exercer contre elle et ses complices, vite jetés en prison, torturés, puis exécutés.
Michèle Lesbre, dans ce texte lumineux – qui nous parle aussi d’elle, de nous, du monde dans lequel nous vivons – nous donne à entendre le rire d’une gamine formée à l’école de la vie, d’une grande amoureuse et
d’une femme insoumise que l’injustice a mise en marche.
Sa belle lettre s’achève ainsi : « Dors tranquille, chère brigande, tu m’as sauvée pendant quelques jours de notre démocratie malade, des grands voleurs qui, eux, ne sont presque jamais punis parce qu’ils sont puissants, de ce monde en péril. Tu n’étais pas un ange, mais les anges n’existent pas. ».


1 2 3 421 Suivante

Liste de diffusion || Liens || Contact || Mentions légales || Connexion

________________________
Pension Gloanec
- 5, Place Gauguin - 29930 PONT-AVEN - tel :02 98 06 01 18 - Mail : contact@pensiongloanec.com
De 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h (Juillet et août : 7/7)

29 visiteurs aujourd'hui - Jour le plus fréquenté le 16-08-2016 avec 534 visiteurs - 1566 visiteurs ce mois ci


Réalisation : @comptoir-breton.fr - 2014