Pension Gloanec - 5, Place Gauguin - PONT-AVEN - Tel : 02 98 06 01 18
De 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h (Juillet et août 7/7)

NOTRE ACTUALITE

Actualités et évênements passés ou à venir : rencontres, signatures, ateliers, lectures.
Vous souhaitez rester au courant de notre actualité? Inscrivez-vous à la lettre de diffusion en cliquant ICI

 


< 1 2 3 4 5 6 727 >

Retouvez ou découvrez nos actualités présentes ou passées

René LE DEZ Dédicacera LE MARDI 20 JUILLET de 10H00 à 13H00 "VOYAGE SUR L'AVEN " Des sources à Pont-Aven Hitoire et Patrimoine du Pays de Rosporden


Découvrir l’environnement historique, patrimonial et culturel de l’Aven avec ses affluents dont le Ster Goz, par étapes représentées par les 44 sites de moulins (16 sur l’Aven, 15 à Pont Aven, 13 sur le Ster Goz), des sources à Pont Aven. Il n’y en a plus qu’un en activité, cinq ont conservé partiellement ou entièrement leurs mécanismes, mis en valeur par leurs propriétaires, d’autres sont aménagés en habitation. Enfin quelques pierres ou un nom sur une carte, témoignent de la présence du moulin. Nos investigations ont permis de découvrir l’existence de six moulins supplémentaires aujourd’hui disparus et leurs emplacements supposés.
L’Aven, (Rivière en français), ainsi que son affluent le Ster Goz, arrosent dix communes avant de trouver la mer après Pont Aven. Son parcours est surtout connu de Pont-Aven à la mer par sa ria de six kilomètres, jusqu’où remontent les marées et s’achève notre voyage de trente-trois kilomètres sur l’Aven et de vingt-et-un kilomètres sur le Ster Goz.
 Les moulins à eau datent de l’antiquité, mais leur développement et l’intensification de leurs constructions sont la conséquence de la réforme du pape Grégoire VII, vers 1180, imposant aux nobles de restituer au clergé les biens ecclésiastiques. Ainsi à partir du XIIIe siècle, la meunerie devient une nouvelle source de revenu, qui assure les pleins pouvoirs sur les paysans et les terres. La multiplication des moulins et l’enrichissement occasionné, permettent la construction de nouveaux manoirs. Les moulins qui jalonnent l’Aven existent pour les plus anciens depuis le XIVe siècle.
Finalement un inventaire de la mémoire : Skrivañ evit derc’hel soñj - Écrire pour se souvenir.

MARC PENNEC accompagné de NONO (illustrateur) dédicacera le SAMEDI 17 JUILLET 2021 de 10H00 à 13H00 - 16H00 à 19H00 "SUD - PARADIS " Eds LOCUS SOLUS


« Pour s'arracher aux quotidiens, se faufiler ailleurs , on pouvait lancer : Eh, tu descends dans le Sud ce weekend ? La formule avait des vertus magiques. Elle éclairait nos lendemains. Nous ouvrait des promesses de paradis. Les amis, les voisins, nous jalousaient : qu'était donc ce Sud mythique  Que cachait-il ? Eux, imaginaient des Orients resplendissants, des Espagne, des Turquie, des Maroc parfumés, indolents, ocres de soleil, parfois blancs de trop de lumières zénithales. Ou des Riviera douces aux fêtes sans fin. Ce n'était peut-être qu'un mythe, constellé de criques et de grèves, troué de boules de granite Nous entretenions la confusion. On disait le Sud. » Un peu Jack Kerouac, un peu Hervé Bellec, Marc Pennec sait brosser en quelques traitls âme d'un lieu. Puis le mettre sous nos yeux en mouvement, avec en prime la sincérité des rencontres, deas mitiés, et une bande son de premier choix. Ici,l a côte sud du Finistère, magnifiée comme jamais : « Notre cher Sud, aux odeurs de moissons et de pêches, aux promesses de fêtes et d'insouciance. » On croise Gauguin, les Glénan, Benoîte Groult, la plage de Tahiti (si, si !), les photos  deMichel  Thersiquel et des pommiers de la variété « teint frais ». De quoi se croire, avec ce réciht aut en couleur, d?une écriture sensible, vraiment, en Sud-Paradis Avec 20 dessins originaux de Nono. photos  deMichel  Thersiquel et des pommiers de la variété « teint frais ». De quoi se croire, avec ce récit aut en couleur, d'une écriture sensible, vraiment, en Sud-Paradis Avec 20 dessins originaux de Nono.
Balade poétique de Brest à Pont-Aven  relatant  les amitiés, les rencontres au fil des années - 
Marc vous donne rendez-vous ce samedi 17 JUILLET en compagnie de son compère Nono ; nul doute que les autres compères honoreront de leur présence ce lancement de "SUD-PARADIS" à la Pension Gloanec. Ambiance assurée !!
 

MARIE LE GALL DEDICACERA "LA DECOUVERTE OU L'IGNORANCE" Photograhies de Gaël Dupret Le Temps Editeur le MARDI 13 JUILLET de 10H00 à 13H00 - 16H00 à 18H00 -


"Nul ne le sait. A chaun, l'âge venu, la découverte ou l'ignorance".
Cet enfant né en Bretagne et habillé en breton par ses parents, sera-t'il pour autant breton demain ? Gaël Dupret est un breton vivant en France. En août 2017 il revient sur ses terres dans le pays vannetais. Photographe humaniste, en quête d'un travail sur le patrimoine, il découvre la 35ème édition des noces bretonnes à Noyal-Muzillac. Le maire et les habitants en constumes en sont les acteurs et actrices pour le plus grand plaisir du public présent. De ces photos naîtra une interrogation sur la question : qu'est-ce qu'être breton  ? la chanson éponyme de Tri Yann "la Découverte ou l'ignorance" resurgit dans son esprit. son fils Elaîc né en France sera-t'il breton demain ? La première exposition a été organisée à Noyal-Muzillac en 2020. On la retrouera en 2021 à Perros-Guirec, Pontivy, Noyal-Muzillac, Rohan et Dreux, à Orvault, Carpentras et Paris en 2022.
Ce beau livre est préfacé par Jean Chocun du groupe Tri Yann et introduit par Pascal Jaouen. Les textes de Marie Le Gall sont présentés en 4 langues : français, breton, gallo et anglais.

MARIE HELENE BAHAIN DEDICACERA "SOUS LE REGARD DES GRANDS FRENES" Eds Terres du couchant le MARDI 6 JUILLET 2021 DE 11h00 à 13H00 - 16H30 à 18h00


Cette nuit un grand tapage m'a réveillée. J4ai sursauté sur ma paillasse en pensant être la proie d’un mauvais rêve. On cognait contre ma fenêtre, on s’affairait. Ça martelait, ça s’agitait. Je ne rêvais pas, je me suis dressée sur mon lit. On clouait des planches. Les petits losanges de lumière pâle que la lune projetait sur le sol s’effaçaient l’un après l’autre pendant qu’une excitation inconnue se libérait, à peine modérée par l’étouffement des voix. Un juron a fusé et troué la nuit. Telles les serres de la buse sur la musaraigne, la peur m’a étreinte et l’air a commencé à me manquer. Puis j’ai reconnu une voix et quelques autres, celles des hommes du village. Alfred et Gustave étaient là. Et j’ai compris. Ils étaient venus m’enlever la lumière. Une femme raconte son histoire et entraîne le lecteur dans un jeu d’ombres et de lumières. Et si dans l’illusion des images perce une âpre réalité, de l’obscurité surgissent des lueurs inespérées.

Kofi YAMGNANE DEDICACE REPORTEE A UNE DATE ULTERIEURE COURANT JUILLET -AOUT "MEMOIRES D'OUTRE-HAINE" Eds Locus Solus


Dans le petit village breton de Saint-Coulitz, c'est la révolution : Kofi Yamgnane est élu maire ! Improbable destin d'un Togolais arrivé 20 ans plus tôt, devenu la soudaine coqueluche des médias français et étrangers. "Kofi" fera carrière politique, sera nommé au gouvernement par François Mitterrand, en charge de l'intégration. Une notion que tout son parcours incarne. Mais le tableau n'est pas toujours aussi rose...
Des lettres anonymes, reçues par dizaines au long de ses mandats locaux ou nationaux ont fini par former un "musée des horreurs". Ce livre dévoile cette autre facette du racisme subi, violent, haineux. Il fait réfléchir sur le cancer du vivre-ensemble, qui éloigne la société de son idéal de fraternité, hier avec les immigrés, dans un contexte POST-COLONIAL irrésolu, demain avec les migrants et réfugiés de tous les horizons. Son conte traditionnel en 52 "veillées" se veut lucide mais sans leçon ni simplisme, s'autorisant l'humour pour toucher les coeurs. A l'heure du "BLACK LIVES MATTER" et des débats sur la double culture.

Marie Hélène PROUTEAU DEDICACERA LE SAMEDI 29 MAI 2021 de 10H00 à 13H00 "MADELEINE BERNARD La songeuse de l'invisible" Eds Hermann


Cette jeune fille de dix-sept ans pleine de charme que peint un Gauguin amoureux, c’est Madeleine Bernard. Elle n’est pas un modèle comme les autres. En cet été 1888, la jeune fille est la muse de Pont-Aven. D’autres l’ont peinte, dont Émile Bernard, son frère. Née à Lille en 1871, Madeleine est d’une grande beauté et d’une vive intelligence. Elle voit naître sous ses yeux la formidable aventure de l’art post-impressionniste. Sur les bords de Seine à Asnières, à Saint-Briac, à Montmartre, elle est présente, sans être artiste elle-même, et rencontre Odilon Redon, Van Gogh, grand ami de son frère. Elle s’intéresse à la peinture, mais aussi à la théosophie, aux spiritualités orientales. Entre ce frère rebelle si doué et une mère tyrannique, il lui faut trouver sa place de femme. Elle aspire à la liberté, choisit de travailler, mais supporte mal le milieu superficiel des ateliers de couture. Au fond, c’est une âme mystique, tendue vers l’invisible. Qui est Madeleine, qui mourra à vingt-quatre ans ? Cette jeune femme qui ose rompre de manière radicale avec sa vie d’avant en s’enfuyant à Genève, loin des siens ? Sa vie y prendra un tournant romanesque en croisant celle de la jeune Isabelle Eberhardt et de son frère.
Marie-Hélène Prouteau a eu accès à une correspondance abondante  sur laquelle l'autrice  s'est appuyée afin  de cerner la  personnalité remarquable et attachante  de Madeleine Bernard.
   
 

Bruno GENESTE DEDICACERA "LA TRANSBIGOUDENE Route des confins" Eds des Montagnes Noires le SAMEDI 22 MAI 2021 de 16H à 18H30


Balade en  pays bigouden avec l'auteur originaire de cette région,  en empruntant la transbigoudène au volant de sa voiture.
Ressurgissent les souvenirs d'enfance,  d'un père trop tôt disparu, Bruno Geneste nous plonge  au fil de la narration dans son passé et présent à la fois où les paysages alimentent un imaginaire nourri de cette balade poétique.
Bruno Geneste poète et écrivain breton a publié de nombreux essais et recueils de poésie, notamment sur Xavier Grall. Il est également co-auteur d'un ouvrage "Un siècle d'écrivains à Pont-Aven et ses environs" Eds des Montagnes Noires  qu'il présentera  durant la dédicace.

JEAN LOUIS COATRIEUX DEDICACERA LE 15 MAI DE 15H00 à 18H00 "ALEJO CARPENTIER" de la Bretagne à Cuba "LE REVE D ALEJO CARPENTIER" COABANA et ORINOCO eds Apogée


Alejo Carpentier, journaliste, chroniqueur de radio, musicologue et surtout écrivain de renommée  mondiale, récipiendaire de prix  mondiale,récipiendaire de prix prestigieux (Alfonso Reyes, Cino del Duca, Cervantes, Médicis étranger), probable prix Nobel de littérature si la mort de l'avait pas emporté trop tôt, Alejo Carpentier, donc, a toujours revendiqué son ascendance bretonne, celle de ces marins à la tête de vaisseaux armés pour la guerre et de ces explorateurs acharnés à découvrir le monde. Qu'en est-il vraiment pour celui qui s'est entêté à mêler réel et merveilleux dans ses livres ? Lui, le Cubain, serait-il breton par le sang et par la terre ? C'est à cette enquête que cet ouvrage est consacré. Elle nous emmène des Caraïbes à l'Amérique dite latine et jusqu'en Finistère, chez ses parents proches ou lointains, avec ses amours et ses amis d'un instant ou de toujours.
Jean-Louis Coatrieux est écrivain et chercheur. Deux professeurs de lycée ont eu une influence considérable sur ses orientations. L'un mathématicien, Paul Moissonier, qui l'a encouragé à embrasser une carrière de scientifique. L'autre , littéraire, Jean Marcenac, biographe d'Aragon. Il a pendant longtemps essayé de n'abandonner ni les sciences, ni la littérature, mais sa passion pour la recherche médicale et le  développement très rapide de son laboratoire ont suspendu pour un temps ses écrits. Ses travaux scientifiques ont porté sur les modèles mathématiques du vivant, l'intelligence artificielle, l'imagerie médicale et et les thérapies guidées par l'image. Ils ont été couronnés par de nombreuses distinctions nationales et internationales (Europe, Etats-Unis, Chine). Son premier livre avait été publié avec l'aide de Xavier Grall aux éditions Kelenn. Les suivants le seront alternativement aux éditions La Part Commune, Riveneuve et Apogée. Parmi les plus récents, poésie ("Cours, Mounia, sauve-toi", Riveneuve, 2018), essais ("Secoue-toi Bretagne", Apogée, 2015), récits ("Quand le corps fait défaut", Riveneuve, 2016), nouvelles ("Nouvelles de Chine", Apogée, 2015), romans ("Enfants de 68", La Part Commune, 2018). Jean-Louis Coatrieux accompagnent souvent de ses textes son ami peintre Mariano Otero ("Tango-Monde" et "Affiches d'un engagement", La Part Commune) et ce sera aussi le cas pour le prochaine livre d'art "Les Baigneuses". Pour prendre quelques exemples dans ses écrits, dans "A les entendre parler" (La Part Commune), il raconte ses rencontres avec Georges Perros, Guillevic, Guilloux, etc. Dans "Qui de nous deux sera l'autre", il met en scène des jumeaux inspirés de son expérience personnelle. Il s'est passionné dans ses derniers livres pour un des plus grands écrivains latino-américains, Alejo Carpentier. Celui-ci, entièrement traduit chez Gallimard, a marqué la première vague de la littérature moderne du Nouveau Monde. Or il se trouve qu'Alejo Carpentier a des origines bretonnes. Dans "Alejo Carpentier. De la Bretagne à Cuba" (Apogée), c'est à cette quête des origines que répond Jean-Louis Coatrieux. Et son dernier roman  "Le rêve d'Alejo Carpentier. Coabana" (Apogée) nous offre un voyage dans sa vie. Cuba et la fuite de la dictature avec l'aide de Robert Desnos. Paris où il rencontre les plus grands noms de la littérature et de la peinture. Front populaire mais en même temps Madrid sous les bombes et montée du nazisme. Jusqu'au retour à Cuba à l'instant où sa mère quitte l'île pour le rejoindre en France!La vie d'Alejo Carpentier donc mais aussi la nôtre dans une époque où le pire côtoie le meilleur.

Page : < 1 2 3 4 5 6 727 >

________________________

www.pensiongloanec.com || Contact || Mentions légales || Connexion
________________________
Pension Gloanec
- 5, Place Gauguin - 29930 PONT-AVEN - tel :02 98 06 01 18 - Mail : contact@pensiongloanec.com
De 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h (Juillet et août : 7/7)



Réalisation : @comptoir-breton.fr - 2014/2022